Creuser le noir corporate et en faire sortir une lumière, une vérité blafarde sur tous ces suckers.

Archives

"Lettre clause à _ibault de Montaigu (il manque un TH dont il n'est pas digne)

Nous le savons tous le SDH est le SD6 (cf. Alias) de la hype. Partout où on
peut cacher sa conscience-GSM dans une poche et sourire à quelqu'un qui vous
déteste, ils seront là. Les invasions bars-bars ne sont qu'un début. Parce
que comme le veut l'adage "La Révolution commence à la maison"; entre deux
cuites. THTH a commencé par être le coeur brisé de Jack (ceux qui ont vu le
début de Fight club connaissent la fin). Il est aujourd'hui une disparition.
Des hordes parlent pour lui. Les K-sseurs en cuir, les Nobody du périph', les
branleurs ; Hier, un sentiment persistant ; aujourd'hui une armée prête à en
découdre. Face à eux, qui ont surmonté le sentiment d'envie pour en faire une
action d'en-vol, les derniers restes d'une STARistocratie à l'agonie. Des
pleutres, des émasculés, des couilles mortes, des pense-petits qui pourrissent
les pages des quotidiens de leur ignorance crasse ; de cette incapacité
chronique à répondre sans mentir à la question : « Qu'est ce qui se passe ? ».

Aujourd'hui et maintenant : la Star est une putain insalubre qui n'a même
plus de quoi payer sa dose car le peuple ne l'aime plus. Qui pourrait encore
aimer une femme qui vous remplirait un stade de foot en disant : « ça c'est
mes mecs ». Star Academy, malgré sa syntaxe merdique, prouve une chose : Être
une star, c'est rien d'autre qu'être tout court et savoir se faire serrer de
temps en temps par des gens de talents qui en veulent à votre cul. Le dernier
mensonge sur l'économie du talent vient de s'éteindre. Son agonie n'en fût que
plus grande grâce au zèle de ses privilégiés à essayer, tant bien que mal, de
la réanimer. Mais elle est morte comme dieu est mort quand il y a n'y a plus
personne pour le prier. « Trop d'artistes ?» titrait Télérama ; nous répondons
: « Jamais assez ».

Les médias ne vous appartiennent plus, car nous avons les nôtres.

Nos lames portent des noms de codes (Mp3, DivX, SDH.) les vôtres sont connus
de nos services avant que vous vous en serviez ; Vous avez cru pouvoir nous
maintenir en déten-fascina-tion à vie, mais nous avons fait nos doubles des
clés. Vous êtes les otages d'une Matrice crée pour nous et détournée par nos
soins. C'est donc un grand service que nous vous rendons en tuant dans l'oeuf
vos rêves morbides de populace prosternée. Ce que nous re-créeront sur vos
cendres ; vous ne voulez ni ne pouvez l'imaginer. D'ailleurs, on s'en cogne
car vous n'en êtes décidément pas digne.

Stars, et amis des stars, journalistes, écrivains et pense-petits : Par la
présente, nous réaffirmons une déclaration de guerre contre tout ce que vous
représentez. Vous vous consolerez sur cette pensée : un jour, il y a
longtemps, nous vous avons vraiment aimé. Profitez-en bien. C'était notre
dernier cadeau.

Cyril Le bon
http://www.clubpop.fr.st
+++ site mort +++"