Creuser le noir corporate et en faire sortir une lumière, une vérité blafarde sur tous ces suckers.

Archives

LA REVANCHE DU SUPERMARCHE

Après avoir alimenté métaphoriquement et pratiquement l’«art contemporain», le bas commerce s’en sert à son tour d’argument publicitaire. Comme ces anciennes vedettes de la chanson qui achèvent leur carrière en animant des goûters dansants, l’«art contemporain», réduit à un pur vocable vidé de contenu et de sens, peut-être aujourd’hui convoqué pour donner un semblant de consistance à de l’imagerie de supermarché. suite