Creuser le noir corporate et en faire sortir une lumière, une vérité blafarde sur tous ces suckers.

Archives

RAVALEC LA BIERE AU POULP !

Je dis Y£$ pour RAVALEC - très crevard 00's avec ses cheveux longs - et Arthur Hache au POULP (bien que je mette du H2o dans mon saké là... ) mais je gueule "B.Y.F² !!!!" biscotte les bières des camioneuses sont à 6 $ ! Ouais tu comprends c'est un club alors... / Reins à foutre !!!!! / et pourkoi ke les clubs seraient des Guet-Apens ? Hein ? Tiens kool comme nom de cloube çà "Guet-Apens" avec à l'entrée des vestiaires un hologramme de Steve Mac Queen, derrière les portes-mentaux une expo à l'arrache en work in progress une expo de radios des poumons, d'urographies, d'échographies et au-dessus de la porte de la salle du dance floor, un néon façon Bruce Nauman "CLUBBIN' KILLS" (pour l'ouverture une performance : Sorbelli qui fucke Alexander Mac Queen habillé en Impa$$2laDéfense) / 'tain pourkoi chui pas né à N.Y, Londres, Berlin Tokyo ou Amsterdam ou le Liban ? Le liban ? Ah ! le Liban... / BORDEL2+2 chu chez les Français2merde ! Bref si vous voulez vous faire enculer par les camioneuses du POULP, libre à vous de payer la bière 6 $... mais moi je "Bring My Flask" (BYF) : un 25 cl d'alcool fort HT dans un Discount2merde, flanqué dans la poche de mon jean2merde (évitez les sacs et les moumoutes Obispo after Michel Polnareff : le vestiaire est payant) avec un Bertrand Delcour à lire dans les chiottes - "Mescal Terminal" fera l'affaire - en attendant sur les rails le train d'OK Corail. Pfff... le café de Victoire est trop fort.