Creuser le noir corporate et en faire sortir une lumière, une vérité blafarde sur tous ces suckers.

Archives

Tèj manu militari (ça faisait longtemps...)

Renyoyé spécial SDH : " Ouaiche ouaiche et j'ai pas perdu la main ! Mieux. C'était le plus spectatesticulaire. Au départ y'a seulement des bonnes vibes, du rap 80's. Je boxe gentiment un lustre pour booster les t4$$pé Elles sont imbibées par l'OB Tricard. Un serveur vient me faire chier - il a dû payer l'ampoule - Je l'invite à danser façon Cassius Clay versus Plastik Bertrand. Jérôme Sans (mdr : le commissaire de l'expo "Hardcore") arrive et direct il veut me virer. "Chu un aaaaaaaartiste !!!!!!" lui : "Moi aussi... " - "Non t'es qu'un intermédiaire." - "Je te respecte" il me dit - "Pas moi." Je lui balance à la gueule. Je lui montre direct mon 4$$ et je gueule "HARDCORE !!!". Clameurs du PUBLIC> Le rap continue. Un cerbère arrive. Clef2bras. Je tombe. Perfecto à la ramasse. Le sbire de l'OSP (Ordre Social Plastique) me fait monter l'escalier à partir de la fosse aux hypeux2base. Tout le monde hue cette montée. Sans est déjà parti se faire sucker par les nartistes de l'OSP : Salut Zevs. Salut Meste. A la porte du Palais_du_Fake, le molosse me menace d'un coup2boule en me disant que lui, il a choisi la thune. Fin du pestacle. J'pue encore des couilles. Encore une chronik2merde qu'on lira pas dans la presse."