Creuser le noir corporate et en faire sortir une lumière, une vérité blafarde sur tous ces suckers.

Archives

Encore un de ces mails ridicules proposant sa convivialité convenue. Je n'ai pas mieux à leur proposer : leur joie d'être ensemble, ou du moins de se croire tels, ne mérite ni mépris ni saccage, puisqu'à défaut de se fonder sur autre chose que du vent, elle semble en tous cas avoir le mérite de les transporter. Qu'irais-je les emmerder avec des considérations maussades et des réflexions casse-burnes ? Quoi d'amusant à passer pour l'anarcouillon du pique-nique ?

Quoi de pertinent à aller leur pourrir leur bouffe, comme si la pluie n'allait pas y suffire ?