Creuser le noir corporate et en faire sortir une lumière, une vérité blafarde sur tous ces suckers.

Archives

Moix est une merde. Un petit écrivaillon vaguement branchouille, qui semble vouloir allier les outrances pro-terroristes complètement ineptes des Nabe et consorts, et les reflets vaguement libertins que toute une génération de minets à plume croit trouver dans les boites à touze ou le SM de bobo, par exemple. Même Wizman arrive à se foutre de sa gueule, c'est dire s'il est insignifiant.

Une synthèse : un sale con à QI d'anguille + une pétasse de salon littéraire.

Next.