Creuser le noir corporate et en faire sortir une lumière, une vérité blafarde sur tous ces suckers.

Archives

Quand cette grosse merde de blogger aura fini de continuellement planter, on pourra peut-être faire descendre BUSH un peu plus bas que là où sa récente victoire ne l'a placé, c'est-à-dire directement à la droite de Dieu pour Dantec, sur Casseurs ensuite, et au beau milieu de cette guerre de tous contre tous que les USA organisent plus ou moins consciemment afin de maintenir en place leur domination économico-culturelle, enfin. Bref.

Y doit rester un peu de hype à casser, donc revenons au trivial grotesque parisien.

Dans la catégorie "découvrons les blogs", et après le fort opportuniste repositionnement Despentesque déjà commenté par ici, voici que la presse fémino-busarde s'y penche, pour coller du people à qui n'en demandait pas tant.

M. Mazaurette

"D'après ma mère, le magazine "Elle" me classe parmi les "people" qui bloguent.

C'est la première fois qu'on me traite de "people".

Bon, ok. Après Blast, Tech, Chronikart et Paris-Dernière, ça commençait à faire beaucoup de hype.

Mais il me semblait qu'un "people", c'était une créature de TF1, portant chemises froissées sur oeil blasé, totale scintillance de champagne effet 56, ne fréquentant que d'autres "people" dans des clubs pornoglam."