Creuser le noir corporate et en faire sortir une lumière, une vérité blafarde sur tous ces suckers.

Archives

Donz is still very vénère :

"Le nouvels Obs c'est le mensuel tartine pseudo-Camusien des baby-boomers aux rejetons bobos, qui eux bien sûr lisent le vide intello chronitechnicart ; les plus pitoyables se rabattent sur les inrocks, où se décomposent Viviant et ses demeurés littéreux, et quelques uns échouent lamentablement vers les fins de race de Nova. Bref, le pack trou-du-cul mondain parfais.

Il faut lire le Dossier de la semaine dirigé par deux fistulles du mensuels, Isabelle Monnin et Stéphane Arteta, suivi de Monnier le pigiste en carton : "les 30 ans".

Une caricature technikartienne parisiano-centriste d'une génération trentenaire bouffonne ou bobo (bouffon-bozo) avec comme référentiel la culture bien blanche (celle qui lit le nouvel Obs) d'une jeunesse désignée comme sans culot. Ils aiment : Renaud, bgbd, Vanessa Paradis, Baer, Chabat, Lynch, Kassovitz, Madonna, Ardisson, Noir desir, Zebda, Zidane, besancenot, beart etc...que du beuuuurk.

Rien que de l'objet adulé par les crevards de pigistes du nouvel Obs dont il font la publicité toute les semaines. Le nouvel obs aime catégorifier les générations, les 20 puis les ados, puis les 40 puis les baby-boomers etc.  Le nouvel obs classe ses lecteurs entre deux grosses pubs et une humoristique tentative d'analyse sociétale de Juilliard puis un dessin de la socialiste sans humour de Bretecher - parfaîte potiche du rire gaucho caviardiste, la jacques faisant du bal de la rose -."



Bref sans passion excessive pour les autodafés, encore un truc à brûler d'urgence.