Creuser le noir corporate et en faire sortir une lumière, une vérité blafarde sur tous ces suckers.

Archives

Charles Pépin qui parle de politique...

On préfèrerait encore entendre ces fameux rossignols roter.