Creuser le noir corporate et en faire sortir une lumière, une vérité blafarde sur tous ces suckers.

Archives

Prévisions 2021 du SDH / tease pour PALAVAS-VEGAS la saison 2 arrive.

2021. Le Monde de la Hype va mal. Avec le succès foudroyant du portail hypersocial UCK ("Uck comme suck mec mais sans le S..." ainsi se répandit le buzz viral de cette plate-forme technologique qui regroupa en un seul gouffre syndical tous les réseaux sociaux tels Facebook, Twitter et G+), les hipsters, s'étant rendus compte que les rapports humains dans les vernissages d'art contemporain et les cocktails littéraires étaient encore plus creux et décevants que sur le web 3 - l'écriture étant plus mystificatrice et vaniteuse que la parole directe - décidèrent, tout simplement de rester chez eux et de "casser ultime" comme l'avait formulé 20 ans auparavant un drôle de personnage à casquette (qui avait disparu de ces ruines humaines pour aller pêcher la muge à Palavas-Vegas). Les hypeux cassèrent ultime donc devant leurs écrans domestiques pour multi-tchater et pour commenter leurs vides respectifs en le remplissant toujours de plus d'inepties et d'inanités. Les branchés (jamais l'expression n'aura été aussi vraie mais Chronic'art réussit à imposer le terme "abonné" avec l'aide toujours du drôle de personnage à casquette...) désertèrent ainsi petit à petit, les mondanités marchandes dans la Fausse-vraie Vie pour la vraie-Fausse Réalité tout aussi commerciale et auto-surveillée. Tous les events du sponsoring marchand et de la prostitution sociale furent autant désertés que les plateaux de tournage de sitcoms un jour de grève syndicale de ces écrivains de fictions qui furent obligés (pour gagner leur retraite) d'écrire des scénarios incroyablement addictifs pour compenser la morne et pénible VIE des... abonnés.