Creuser le noir corporate et en faire sortir une lumière, une vérité blafarde sur tous ces suckers.

Archives

Petit poème du matin : "Hipstler" par Olivier BKZ

Hipstler
Coupons des arbres lugubres,
Élevons des bûchers dans toutes les villes et dans toutes les rues,
Et puis jetons les Hipstler au feu alors qu'ils sont encore hurlant !
Jetons-les au feu! Jetons-les aux feu! Crieront tous les enfants en dansant
autour de l'orange du rouge et du flamboyant !
Quand la suie s'élèvera en deuxième nuit de charbon.
Au-dessus des Hipstler se tordant dans leurs odeurs de cochons !
Mon amour, nous rirons et je te ferai l'amour,
De la tombée de la lune jusqu'au petit jour !

Olivier BKZ