Creuser le noir corporate et en faire sortir une lumière, une vérité blafarde sur tous ces suckers.

Archives

Un "chic"type qui se fait charmer par Wizman au téléphone ("j'ai des soucis, j'me sens pas bien...") et dont le blog est par ailleurs mentionné chez l'autre incommensurable facho-bouffon pondeur de kougloffs arides, le Stolkeur dit "le Petit d'Espagne", qui plus est, est probablement - outre un colossal crétin - doublé également de ce qu'on appelle "une pouffe à DJ".

Enfin, une "pouffe à ambianceur", dans le cas présent. Même la hype a sa hiérarchie, apparemment.

Mais Wizman et Devédjian avaient déjà prouvé, avant ce sous-suceboules bloggueux, qu'on pouvait tout obtenir avec un simple coup de fil...

Next.